Le festival

 

Une déambulation littéro-musico-cino gesticulée à l’italienne pour
écouter, partager, échanger, et que l’orchestre des idées tienne le tempo !

  • des auteurs italiens majeurs pour échanger sur le sens de leurs livres,
  • de la musique qui parle une langue qui résiste à l’hégémonie de l’uniformisation,
  • des images pour donner à voir le monde tel qu’il est,
  • des dégustations aux saveurs françaises et italiennes pour un peu plus encore de festivités.

Les invités

Marco MancassolaÉcrivain

Marco Mancassola est l'auteur de La vita erotica dei Superuomini (La vie sexuelle des super-héros, Gallimard), Gli amici del deserto (Les désertés, Gallimard), Last Love Parade (La Dernière Goutte), Non saremo confusi per sempre (qui a inspiré le film d’ouverture de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes en 2017, Sicilian Ghost Story).

Il collabore avec Internazionale. Il vit à Londres où il a créé et dirigé le Festival Italian Literature in London (FILL) et l'école d'écriture Londra Scrive.

Marco MancassolaÉcrivain

Marco Mancassola est l'auteur de La vita erotica dei Superuomini (La vie sexuelle des super-héros, Gallimard), Gli amici del deserto (Les désertés, Gallimard), Last Love Parade (La Dernière Goutte), Non saremo confusi per sempre (qui a inspiré le film d’ouverture de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes en 2017, Sicilian Ghost Story).

Il collabore avec Internazionale. Il vit à Londres où il a créé et dirigé le Festival Italian Literature in London (FILL) et l'école d'écriture Londra Scrive.

closepopup
Marco AmerighiÉcrivain

Marco Amerighi.
En mars 2018 il a publié son premier roman Le nostre ore contate (Mondadori Strade Blu), finaliste au prix Premio Volponi et qui a remporté le prix Bagutta Opera Prima.

L'année suivante, le roman a été publié en France (Le temps qui reste éd. Liana Levi) et il est actuellement finaliste du Prix Paul Valery du Roman Européen avec Edna O’Brien et Audur Ava Olafsdottir.

En avril 2018, avec le roman Il nervo ottico de María Gainza (Neri Pozza) Marco a obtenu le prix Carmela Oliviero en qualité de meilleur traducteur "under 35" de l'espagnol à l'italien.

En septembre 2019, avec le groupe musical The Zen Circus, il a écrit le roman Andate tutti affanculo (Mondadori), qui s'est classé rapidement parmi les dix livres les plus vendus pour La lettura, Robinson e TuttoLibri.

Actuellement il travaille à son dernier roman (Randagi).

Il continue de publier des récits et des articles et donne des cours d'écriture à Milan et à la Scuola Holden de Turin.

Marco AmerighiÉcrivain

Marco Amerighi.
En mars 2018 il a publié son premier roman Le nostre ore contate (Mondadori Strade Blu), finaliste au prix Premio Volponi et qui a remporté le prix Bagutta Opera Prima.

L'année suivante, le roman a été publié en France (Le temps qui reste éd. Liana Levi) et il est actuellement finaliste du Prix Paul Valery du Roman Européen avec Edna O’Brien et Audur Ava Olafsdottir.

En avril 2018, avec le roman Il nervo ottico de María Gainza (Neri Pozza) Marco a obtenu le prix Carmela Oliviero en qualité de meilleur traducteur "under 35" de l'espagnol à l'italien.

En septembre 2019, avec le groupe musical The Zen Circus, il a écrit le roman Andate tutti affanculo (Mondadori), qui s'est classé rapidement parmi les dix livres les plus vendus pour La lettura, Robinson e TuttoLibri.

Actuellement il travaille à son dernier roman (Randagi).

Il continue de publier des récits et des articles et donne des cours d'écriture à Milan et à la Scuola Holden de Turin.

closepopup
Marco CaramelliÉcrivain

Après une enfance dans la région de Naples, Marco Caramelli s'installe à Montpellier puis à Paris où il travaille pendant dix ans comme enseignant-chercheur à l'INSEEC.

En 2014 il publie "Les nouveaux monstres", un recueil de huit nouvelles, des portraits d'une société noyée dans un hédonisme exacerbé, étouffée par son manque de buts et de valeurs.

Un beau désordre est son premier roman chez Laffont qu'il présente pour notre festival.

Marco CaramelliÉcrivain

Après une enfance dans la région de Naples, Marco Caramelli s'installe à Montpellier puis à Paris où il travaille pendant dix ans comme enseignant-chercheur à l'INSEEC.

En 2014 il publie "Les nouveaux monstres", un recueil de huit nouvelles, des portraits d'une société noyée dans un hédonisme exacerbé, étouffée par son manque de buts et de valeurs.

Un beau désordre est son premier roman chez Laffont qu'il présente pour notre festival.

closepopup
Alessandro De RosaMusicien et écrivain

Alessandro De Rosa (Milan, 1985) a commencé l'étude de la composition sur conseil de Ennio Morricone. Il a étudié avec Boris Porena et il est diplômé du Conservatoire de l'Aja (Pays-Bas). Il a collaboré, en qualité de compositeur et arrangeur, avec Jon Anderson des Yes. Il est l'auteur avec Ennio Morricone du livre “Ennio Morricone – Inseguendo quel suono. La mia musica, la mia vita. Conversazioni con Alessandro De Rosa” (Mondadori Libri, 2016) traduit en cinq langues. Il a travaillé pour de nombreuses sociétés parmi lesquelles Amadeus Music et Pastelle Music en écrivant la musique de documentaires, films et publicités. Gravità Ritrovata pour Orchestre , commissionné par Residentie Orkest pour le 110° anniversaire de l’Orchestre en 2014, et l’œuvre Trashmedy, pour la 63° édition de La Biennale de Venise Musique 2019 sont quelques-unes de ses œuvres. Actuellement il continue son activité musicale freelance et travaille en tant qu'auteur et speaker radiophonique pour la Radiotélévision Suisse en Langue Italienne (RSI).

Alessandro De RosaMusicien et écrivain

Alessandro De Rosa (Milan, 1985) a commencé l'étude de la composition sur conseil de Ennio Morricone. Il a étudié avec Boris Porena et il est diplômé du Conservatoire de l'Aja (Pays-Bas). Il a collaboré, en qualité de compositeur et arrangeur, avec Jon Anderson des Yes. Il est l'auteur avec Ennio Morricone du livre “Ennio Morricone – Inseguendo quel suono. La mia musica, la mia vita. Conversazioni con Alessandro De Rosa” (Mondadori Libri, 2016) traduit en cinq langues. Il a travaillé pour de nombreuses sociétés parmi lesquelles Amadeus Music et Pastelle Music en écrivant la musique de documentaires, films et publicités. Gravità Ritrovata pour Orchestre , commissionné par Residentie Orkest pour le 110° anniversaire de l’Orchestre en 2014, et l’œuvre Trashmedy, pour la 63° édition de La Biennale de Venise Musique 2019 sont quelques-unes de ses œuvres. Actuellement il continue son activité musicale freelance et travaille en tant qu'auteur et speaker radiophonique pour la Radiotélévision Suisse en Langue Italienne (RSI).

closepopup
Corrado PassiÉcrivain

Corrado Passi, né à Crémone en 1963, a décidé à l'âge de quarante ans d'abandonner sa profession de médecin et, en changeant radicalement le cours de sa vie, de s'installer en Afrique du Sud. Passionné de littérature, il se consacre à l'écriture depuis presque trente ans et enseigne l'écriture créative. Il a écrit le guide “Cape Town” (Edition Polaris, 2017), le roman “Oltre la vita felice” (Edition Polaris, 2017), “La Jacaranda fiorita” (Edition Il Seme Bianco, 2018), publié à nouveau en 2019 avec le titre "L'intensita' della luce" et le roman “Los Angeles, paradise” (Emersioni, 2019).

Corrado PassiÉcrivain

Corrado Passi, né à Crémone en 1963, a décidé à l'âge de quarante ans d'abandonner sa profession de médecin et, en changeant radicalement le cours de sa vie, de s'installer en Afrique du Sud. Passionné de littérature, il se consacre à l'écriture depuis presque trente ans et enseigne l'écriture créative. Il a écrit le guide “Cape Town” (Edition Polaris, 2017), le roman “Oltre la vita felice” (Edition Polaris, 2017), “La Jacaranda fiorita” (Edition Il Seme Bianco, 2018), publié à nouveau en 2019 avec le titre "L'intensita' della luce" et le roman “Los Angeles, paradise” (Emersioni, 2019).

closepopup
Frank IodiceÉcrivain

Frank Iodice est né à Naples et a vécu dans plusieurs villes en Europe et aux États-Unis. Amoureux de la lecture et des mots, il a commencé à écrire très jeune en suivant les activités de son papa journaliste. Il débute dans l’écriture en 2003 avec « Anne et Anne » ; suivent « Kindo » en 2011, « Acropolis. Gli appunti necessari » et « I disinnamorati » en 2013. Ce dernier roman a été traduit en français ("Les désamoureux") et distribué par le Lys Bleu. « Un perfetto idiota » et « La meccanica dei sentimenti » sont ses dernières productions.

Page de l'auteur : https://frankiodice.it

Frank IodiceÉcrivain

Frank Iodice est né à Naples et a vécu dans plusieurs villes en Europe et aux États-Unis. Amoureux de la lecture et des mots, il a commencé à écrire très jeune en suivant les activités de son papa journaliste. Il débute dans l’écriture en 2003 avec « Anne et Anne » ; suivent « Kindo » en 2011, « Acropolis. Gli appunti necessari » et « I disinnamorati » en 2013. Ce dernier roman a été traduit en français ("Les désamoureux") et distribué par le Lys Bleu. « Un perfetto idiota » et « La meccanica dei sentimenti » sont ses dernières productions.

Page de l'auteur : https://frankiodice.it

closepopup
Francesca OlivieriRéalisatrice

Francesca Olivieri est une réalisatrice piémontaise d'origine arbëreshe.

Arbëria, son premier film, est un hommage à la culture arbëreshe présente aujourd’hui dans différentes régions du sud de l'Italie. Il s'agit de populations albanaises qui, entre le XVème et le XVIIIème siècles, pour échapper à la domination ottomane, se sont réfugiées dans le sud de la péninsule italienne et ont continué à parler leur langue et à perpétuer leurs traditions jusqu'à nos jours.

Francesca OlivieriRéalisatrice

Francesca Olivieri est une réalisatrice piémontaise d'origine arbëreshe.

Arbëria, son premier film, est un hommage à la culture arbëreshe présente aujourd’hui dans différentes régions du sud de l'Italie. Il s'agit de populations albanaises qui, entre le XVème et le XVIIIème siècles, pour échapper à la domination ottomane, se sont réfugiées dans le sud de la péninsule italienne et ont continué à parler leur langue et à perpétuer leurs traditions jusqu'à nos jours.

closepopup
Paola FarinettiProductrice

Paola Farinetti est productrice et dirige la société Fuorivie. Elle a été la femme de Gianmaria Testa, musicien et chanteur piémontais très apprécié dans toute la France qui nous a quittés prématurément le 30 mars 2016.

Avec "Fuorivie", une société de production et distribution fruit de son imagination, le spectacle est présenté sous toutes ses formes, de celle théâtrale à celle musicale en passant par la littérature. Paola a toujours travaillé avec Gianmaria et ensemble ils ont réussi à impliquer dans leur projet des artistes de premier plan de la scène italienne et internationale parmi lesquels Erri De Luca, Paolo Rossi, Greg Cohen, Stefano Bollani, Gabriele Mirabassi, Paolo Fresu et Enrico Rava.

Quelques exemples de spectacles qui ont été produits :

"Guarda che luna" en 2001, hommage à Fred Buscaglione avec Enrico Rava, Stefano Bollani, Gianmaria Testa, la Banda Osiris, Enzo Pietropaolo et Piero Ponzo.

"Attraverso" présenté au festivaletteratura de Modenaen 2003 avec Mario Brunello, Marco Paolini, Gianmaria Testa, Gabriele Mirabassi et Erri De Luca.

"Chisciotte e gli invincibili" en 2004 mis en scène par Paola Farinetti avec Erri De Luca, Gianmaria Testa et Gabriele Mirabassi dont le DVD est distribué en France à partir de 2008 par Gallimard.

"Costruzione" spectacle dédié au Brésil avec Gabriele Mirabassi, Barbara Casini et l'actrice Monica Demuru.

"Provando in nome della madre" en 2008 avec Erri De Luca, Simone Gandolfo et Sara Cianfriglia.

Paola FarinettiProductrice

Paola Farinetti est productrice et dirige la société Fuorivie. Elle a été la femme de Gianmaria Testa, musicien et chanteur piémontais très apprécié dans toute la France qui nous a quittés prématurément le 30 mars 2016.

Avec "Fuorivie", une société de production et distribution fruit de son imagination, le spectacle est présenté sous toutes ses formes, de celle théâtrale à celle musicale en passant par la littérature. Paola a toujours travaillé avec Gianmaria et ensemble ils ont réussi à impliquer dans leur projet des artistes de premier plan de la scène italienne et internationale parmi lesquels Erri De Luca, Paolo Rossi, Greg Cohen, Stefano Bollani, Gabriele Mirabassi, Paolo Fresu et Enrico Rava.

Quelques exemples de spectacles qui ont été produits :

"Guarda che luna" en 2001, hommage à Fred Buscaglione avec Enrico Rava, Stefano Bollani, Gianmaria Testa, la Banda Osiris, Enzo Pietropaolo et Piero Ponzo.

"Attraverso" présenté au festivaletteratura de Modenaen 2003 avec Mario Brunello, Marco Paolini, Gianmaria Testa, Gabriele Mirabassi et Erri De Luca.

"Chisciotte e gli invincibili" en 2004 mis en scène par Paola Farinetti avec Erri De Luca, Gianmaria Testa et Gabriele Mirabassi dont le DVD est distribué en France à partir de 2008 par Gallimard.

"Costruzione" spectacle dédié au Brésil avec Gabriele Mirabassi, Barbara Casini et l'actrice Monica Demuru.

"Provando in nome della madre" en 2008 avec Erri De Luca, Simone Gandolfo et Sara Cianfriglia.

closepopup
Francesco Idotta et Maria Grazia SfameniEnseignants

Francesco Idotta, chercheur en philologie à l'université de Madrid, enseigne la philosophie et l'histoire dans les lycées. Il a publié de nombreux essais : "Ovunque è un altrove. Vagabondi e viaggi (2017) ; La lingua dell'altro. Il problema del dialetto nell'apprendimento scolastico (2011) ; Rotte mediterranee. Dal mare sopraggiunge l'altro, messaggero di novità (2009) ; Herman Hesse. L'estetica del tentativo (2004) ; L'Ecomuseo dell'area grecanica (1999) ; Mediatori culturali ed educazione interculturale tra i Rom di Reggio Calabria (1998) ; Una strada per i Rom di Calabria (1995), et aussi des œuvres narratives : Cercami quando finirà l’inverno (2019) et des livres pour les enfants. Il a travaillé à la transposition en italien contemporain de La Città del Sole de Tommaso Campanella (2012) et à la traduction de l'espagnol de poésies du poète basque Jabier Delgado : Lasciami cadere (2016). Il collabore avec des revues italiennes et étrangères.

Maria Grazia Sfameni, professeur d'italien et latin dans les lycées, est aussi spécialisée dans l'enseignement de l'italien aux étrangers. Elle s'occupe de philologie et d'histoire des religions et a publié l’essai "La aretologie asiache : aspetti ellenistici di una divinità egiziana" (1998) ainsi que des articles dans des revues. Depuis plusieurs années, elle étudie Corrado Alvaro et ses œuvres.

Francesco Idotta et Maria Grazia SfameniEnseignants

Francesco Idotta, chercheur en philologie à l'université de Madrid, enseigne la philosophie et l'histoire dans les lycées. Il a publié de nombreux essais : "Ovunque è un altrove. Vagabondi e viaggi (2017) ; La lingua dell'altro. Il problema del dialetto nell'apprendimento scolastico (2011) ; Rotte mediterranee. Dal mare sopraggiunge l'altro, messaggero di novità (2009) ; Herman Hesse. L'estetica del tentativo (2004) ; L'Ecomuseo dell'area grecanica (1999) ; Mediatori culturali ed educazione interculturale tra i Rom di Reggio Calabria (1998) ; Una strada per i Rom di Calabria (1995), et aussi des œuvres narratives : Cercami quando finirà l’inverno (2019) et des livres pour les enfants. Il a travaillé à la transposition en italien contemporain de La Città del Sole de Tommaso Campanella (2012) et à la traduction de l'espagnol de poésies du poète basque Jabier Delgado : Lasciami cadere (2016). Il collabore avec des revues italiennes et étrangères.

Maria Grazia Sfameni, professeur d'italien et latin dans les lycées, est aussi spécialisée dans l'enseignement de l'italien aux étrangers. Elle s'occupe de philologie et d'histoire des religions et a publié l’essai "La aretologie asiache : aspetti ellenistici di una divinità egiziana" (1998) ainsi que des articles dans des revues. Depuis plusieurs années, elle étudie Corrado Alvaro et ses œuvres.

closepopup

Programme

[ 1 - 3 octobre ]

  • 1 octobre
  • 2 octobre
  • 3 octobre
  • Littérature / Musique
06:30 PM - 08:30 PMAlessandro De Rosa « Ennio Morricone : ma musique, ma vie »

Hommage à Ennio Morricone avec Alessandro De Rosa

Dôme de Talence
entrée 7€ (5€ adhérents)

Alessandro De Rosa, auteur du livre « Ennio Morricone : ma musique, ma vie »

Alessandro De Rosa (Milan, 1985) a commencé l’étude de la composition sur conseil de Ennio Morricone. Il a étudié avec Boris Porena et il est diplômé du Conservatoire de l’Aja (Pays-Bas). Il a collaboré, en qualité de compositeur et arrangeur, avec Jon Anderson des Yes. Il est l’auteur avec Ennio Morricone du livre “Ennio Morricone – Inseguendo quel suono. La mia musica, la mia vita. Conversazioni con Alessandro De Rosa” (Mondadori Libri, 2016) traduit en cinq langues. Il a travaillé pour de nombreuses sociétés parmi lesquelles Amadeus Music et Pastelle Music en écrivant la musique de documentaires, films et publicités. Gravità Ritrovata pour Orchestre , commissionné par Residentie Orkest pour le 110° anniversaire de l’Orchestre en 2014, et l’œuvre Trashmedy, pour la 63° édition de La Biennale de Venise Musique 2019 sont quelques-unes de ses œuvres. Actuellement il continue son activité musicale freelance et travaille en tant qu’auteur et speaker radiophonique pour la Radiotélévision Suisse en Langue Italienne (RSI).

Le livre « Ma musique, ma vie » résulte de trois années d’entretiens entre Ennio Morricone et le compositeur Alessandro De Rosa, trois années d’échanges passionnés au fil desquels émerge, comme des variations d’un concerto, la trame d’une autobiographie unique en son genre. Si le Maestro a accédé à la célébrité grâce à ses bandes originales devenues légendaires, de nombreux pans de sa vie et de son œuvre restent méconnus du grand public. À l’approche de ses soixante ans de carrière, l’heure était donc venue pour le musicien de tout dire de ses choix, de ses échecs et de ses réussites, de ses enthousiasmes, de ses influences et admirations. Outre son parcours, depuis ses études au conservatoire aux Oscars en 2016, c’est plus d’un demi-siècle d’expérimentations musicales et de cinéma que Morricone fait revivre, allegro e vivace, au rythme de ses souvenirs.

 

Propulsé par HelloAsso
  • Littérature / Cinéma
10:30 AM - 11:30 AMRencontre avec Marco Mancassola « Littérature et vérité. Comment raconter des histoires de douleur ordinaire »

Rencontre en ligne avec Marco Mancassola « Littérature et vérité. Comment raconter des histoires de douleur ordinaire ».

Rencontre en ligne animée par l’écrivain Corrado Passi avec traduction en français

Marco Mancassola est l’auteur de La vita erotica dei Superuomini (La vie sexuelle des super-héros, Gallimard), Gli amici del deserto (Les désertés, Gallimard), Last Love Parade (La Dernière Goutte), Non saremo confusi per sempre (qui a inspiré le film d’ouverture de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes en 2017, Sicilian Ghost Story).

Il collabore avec Internazionale. Il vit à Londres où il a créé et dirigé le Festival Italian Literature in London (FILL) et l’école d’écriture Londra Scrive.

03:30 PM - 04:30 PMRencontre en ligne avec Frank Iodice, Francesco Idotta et M. G. Sfameni

Rencontre en ligne avec Frank Iodice, Francesco Idotta e Maria Grazia Sfameni : « l’auto traduzione come reinvenzione letteraria » (Beckett, Nabokov, Jhumpa Lahiri e Corrado Alvaro). Autotraduzione in inglese di « Un perfetto idiota »

 


Frank Iodice

Maria Grazia Sfameni et Francesco Idotta

 

08:00 PM - 10:00 PMProjection du film « Arberia » en présence de la réalisatrice Francesca Olivieri

Projection du film « Arbëria » en présence de la réalisatrice Francesca Olivieri

Cinéma UGC de Talence

Francesca Olivieri est une réalisatrice piémontaise d’origine arbëreshe. Arbëria, son premier film, est un hommage à la culture arbëreshe présente aujourd’hui dans différentes régions du sud de l’Italie. Il s’agit de populations albanaises qui, entre le XV et le XVIII siècles, pour échapper à la domination ottomane, se sont réfugiées dans le sud de la péninsule italienne et ont continué à parler leur langue et à perpétuer leurs traditions jusqu’à nos jours.

Synopsis du film : Aida Greco vit dans une grande ville où elle gère un atelier de mode. Elle est originaire d’un petit village situé entre la Calabre et la Basilicate où sont encore aujourd’hui très vives les traditions et la langue de la minorité arbëreshe, les albanais d’Italie du sud. Le jour où elle rentre au village pour les obsèques de son père, elle retrouve la famille et les contrastes avec son frère Ascanio refont surface. Elle revoit aussi sa nièce Lucia qui est devenue désormais une jeune fille, fière de ses origines arbëreshe. Entre les deux naît petit à petit une belle complicité et Aida découvre ainsi ses origines et part à la quête d’elle même.

  • Littérature
10:30 AM - 11:30 AMRencontre avec Marco Amerighi autour de son livre « Le temps qui reste »

Rencontre avec Marco Amerighi autour de son livre « Le temps qui reste »

Modération Stefania Graziano

Librairie Georges de Talence
entrée libre

En mars 2018 Marco Amerighi a publié son premier roman Le nostre ore contate (Mondadori Strade Blu), finaliste au prix Premio Volponi et qui a remporté le prix Bagutta Opera Prima.

L’année suivante, le roman a été publié en France (Le temps qui reste, Ed. Liana Levi) et il est actuellement finaliste du Prix Paul Valery du Roman Européen avec Edna O’Brien et Audur Ava Olafsdottir. En avril 2018, avec le roman Il nervo ottico de María Gainza (Neri Pozza) Marco a obtenu le prix Carmela Oliviero en qualité de meilleur traducteur « under 35 » de l’espagnol à l’italien.

En septembre 2019, avec le groupe musical The Zen Circus, il a écrit le roman Andate tutti affanculo (Mondadori), qui s’est classé rapidement parmi les dix livres les plus vendus pour La lettura, Robinson e TuttoLibri. Actuellement il travaille à son dernier roman (Randagi). Il continue de publier des récits et des articles et donne des cours d’écriture à Milan et à la Scuola Holden de Turin.

 

04:00 PM - 05:00 PMRencontre avec Marco Caramelli autour de son livre « Un beau désordre »

Rencontre avec Marco Caramelli autour de son livre « Un beau désordre »

Médiathèque de Talence
entrée libre

Après une enfance dans la région de Naples, Marco Caramelli s’installe à Montpellier puis à Paris où il travaille pendant dix ans comme enseignant-chercheur à l’INSEEC. En 2014 il publie « Les nouveaux monstres« , un recueil de huit nouvelles, des portraits d’une société noyée dans un hédonisme exacerbé, étouffée par son manque de buts et de valeurs. « Un beau désordre » est son premier roman paru chez Laffont.

Un beau désordre.

Cinéaste à succès, Massimo Barbiani se lance dans la réalisation d’un nouveau long métrage. Le contrat est signé, les premiers interprètes engagés, on construit les décors… Mais l’idée de ce film, qui lui paraissait si claire au début, s’évanouit. Massimo ne sait plus ce qu’il voulait faire. Il  angoisse tant qu’on lui prescrit une cure thermale. La trêve est de courte durée puisque la production vient le rejoindre dans le Grand Hôtel de la Source où il séjourne. Et voilà qu’arrivent tour à tour sa plantureuse maîtresse, sa femme si touchante, puis la divine Claudia Cardinale qui lui retourne le cœur…
Entre questionnements sentimentaux et dilemmes créatifs, Massimo est sollicité de toutes parts. Les comédiens veulent connaître leur rôle, les décorateurs attendent des consignes, le producteur des réponses… Il n’en dort plus la nuit. Parviendra-t-il à éviter un échec magistral ?
En transformant en roman Huit et demi, le chef-d’oeuvre autobiographique de Fellini, Marco Caramelli se glisse comme jamais dans la peau de cet illustre réalisateur. Et c’est toute l’atmosphère truculente, sensuelle et féerique de l’âge d’or du cinéma italien qui resurgit.

07:30 PM - 09:00 PMPaola Farinetti, hommage à Gianmaria Testa

Hommage à Gianmaria Testa en présence de Paola Farinetti.

Dialogue avec Patrick Duval.

Cabane du Monde du Rocher de Palmer
entrée libre

Patrick Duval, directeur du Rocher Palmer, dialogue avec Paola Farinetti, productrice, qui dirige la société de production et de distribution Fuorivie. Elle a été la femme de Gianmaria Testa, musicien et chanteur piémontais très apprécié dans toute la France qui nous a quittés prématurément le 30 mars 2016. Avec Fuorivie, fruit de son imagination, le spectacle est présenté sous toutes ses formes, de celle théâtrale à celle musicale en passant par la littérature. Paola a toujours travaillé avec Gianmaria et ensemble ils ont réussi à impliquer dans leur projet des artistes de premier plan de la scène italienne et internationale parmi lesquels Erri De Luca, Paolo Rossi, Greg Cohen, Stefano Bollani, Gabriele Mirabassi, Paolo Fresu et Enrico Rava.

Lors de cette rencontre, seront aussi lus, en français et en italien, des extraits du livre « Da questa parte del mare » (De ce côté-ci de la mer).

Billetterie (prochainement)

À propos

Le festival de littérature "le printemps italien" est né de la volonté de faire partager à un public plus large la passion de la culture italienne qui anime l'association Notre Italie.

Il reçoit le soutien et la confiance de la ville de Talence et de Bordeaux Métropole, de ses partenaires culturels, médiathèques, librairies, cinémas, etc., et ne pourrait se tenir sans la participation et le soutien tout au long de l'année de ses adhérents.
Un financement participatif a été ouvert afin de couvrir plus facilement
les frais de transport et d'hébergement des participants.


Présidente du festival
Stefania Graziano

Comité d'organisation
Stefania Graziano, Marco Magini, Frank Iodice, Stéphane Glockner

...et toute l'équipe ici...
Affiche

Télécharger les communiqués de presse (prochainement)

Lieux des rencontres

Editions précédentes