Le festival

 

Une déambulation littéro-musico-cino gesticulée à l’italienne pour
écouter, partager, échanger, et que l’orchestre des idées tienne le tempo !

  • des auteurs italiens majeurs pour échanger sur le sens de leurs livres,
  • de la musique qui parle une langue qui résiste à l’hégémonie de l’uniformisation,
  • des images pour donner à voir le monde tel qu’il est,
  • des dégustations aux saveurs françaises et italiennes pour un peu plus encore de festivités.

Les invités

Ferruccio de BortoliÉcrivain, journaliste

Ferruccio de Bortoli est journaliste et écrivain. Il a été deux fois directeur du Corriere della Sera, de 1997 à 2003 et de 2009 à 2015, et directeur du quotidien d’économie Il Sole 24 Ore de 2005 à 2009. Depuis 2015, il est président de Vidas Milan et actuellement dirige la maison d'édition Longanesi.

Ferruccio de BortoliÉcrivain, journaliste

Ferruccio de Bortoli est journaliste et écrivain. Il a été deux fois directeur du Corriere della Sera, de 1997 à 2003 et de 2009 à 2015, et directeur du quotidien d’économie Il Sole 24 Ore de 2005 à 2009. Depuis 2015, il est président de Vidas Milan et actuellement dirige la maison d'édition Longanesi.

closepopup
Marco AmerighiEcrivain

Né à Pise en 1982, Marco Amerighi est titulaire d'un doctorat en littérature étrangère contemporaine. Traducteur de l'espagnol pour différentes maisons d'édition italiennes, il vit aujourd'hui à Milan. « Le temps qui reste » son premier roman aux édition Liana Levi, traduit en français par Françoise Brun, a eu un grand succès auprès du public et de la critique.

Marco AmerighiEcrivain

Né à Pise en 1982, Marco Amerighi est titulaire d'un doctorat en littérature étrangère contemporaine. Traducteur de l'espagnol pour différentes maisons d'édition italiennes, il vit aujourd'hui à Milan. « Le temps qui reste » son premier roman aux édition Liana Levi, traduit en français par Françoise Brun, a eu un grand succès auprès du public et de la critique.

closepopup
Simona BaldelliÉcrivaine

Simona Baldelli a étudié à l’Ecole de Théâtre de Bologne. Son premier roman “Evelina e le fate” (Giunti, 2013), a été finaliste au Prix Italo Calvino et a obtenu le Prix Littéraire John Fante 2013. Avec le roman « Il tempo bambino” (Giunti, 2014), finaliste au Prix Littéraire Città di Gubbio, elle a abordé la thématique de la pédophilie. En 2018, elle a publié « L’ultimo spartito di Rossini » aux édition Piemme sur la vie du grand compositeur italien. Le roman a été présenté à Bordeaux à l’occasion du 150e anniversaire de la mort du compositeur.

Simona BaldelliÉcrivaine

Simona Baldelli a étudié à l’Ecole de Théâtre de Bologne. Son premier roman “Evelina e le fate” (Giunti, 2013), a été finaliste au Prix Italo Calvino et a obtenu le Prix Littéraire John Fante 2013. Avec le roman « Il tempo bambino” (Giunti, 2014), finaliste au Prix Littéraire Città di Gubbio, elle a abordé la thématique de la pédophilie. En 2018, elle a publié « L’ultimo spartito di Rossini » aux édition Piemme sur la vie du grand compositeur italien. Le roman a été présenté à Bordeaux à l’occasion du 150e anniversaire de la mort du compositeur.

closepopup
Enrica Maria FerraraEnseignante, écrivaine

Enrica Maria Ferrara est née à Naples. Elle habite à Dublin où elle enseigne langue et littérature italiennes au Trinity College. Active promotrice de la culture italienne, elle a publié des essais, des revues, des articles et des critiques littéraires. Elle collabore à l’Institut Italien de Culture de Dublin.

Enrica Maria FerraraEnseignante, écrivaine

Enrica Maria Ferrara est née à Naples. Elle habite à Dublin où elle enseigne langue et littérature italiennes au Trinity College. Active promotrice de la culture italienne, elle a publié des essais, des revues, des articles et des critiques littéraires. Elle collabore à l’Institut Italien de Culture de Dublin.

closepopup
Marco CaramelliÉcrivain

Après une enfance dans la région de Naples, Marco Caramelli s’installe à Montpellier, puis à Paris où il travaille pendant dix ans comme enseignant/chercheur à l’INSEEC Grande École.
« Les Nouveaux Monstres » est son premier livre suivi par « Un beau désordre », adaptation littéraire d’un des plus grands films de Federico Fellini.

Marco CaramelliÉcrivain

Après une enfance dans la région de Naples, Marco Caramelli s’installe à Montpellier, puis à Paris où il travaille pendant dix ans comme enseignant/chercheur à l’INSEEC Grande École.
« Les Nouveaux Monstres » est son premier livre suivi par « Un beau désordre », adaptation littéraire d’un des plus grands films de Federico Fellini.

closepopup
Marco MancassolaÉcrivain

Marco Mancassola a publié son premier livre en 2001 : “Il mondo senza di me”, puis “Qualcuno ha mentito” en 2004, “Last Love Parade” et “Il ventisettesimo anno” en 2005, “La vita erotica dei superuomini” en 2008.
Gallimard le publie pour la première fois en France le 11 mars 2010 avec « Les limbes : Trois récits visionnaires ». Il enseigne l’écritre créative à la Holden School et a été le créateur de Fill, festival de littérature à Londres.

Marco MancassolaÉcrivain

Marco Mancassola a publié son premier livre en 2001 : “Il mondo senza di me”, puis “Qualcuno ha mentito” en 2004, “Last Love Parade” et “Il ventisettesimo anno” en 2005, “La vita erotica dei superuomini” en 2008.
Gallimard le publie pour la première fois en France le 11 mars 2010 avec « Les limbes : Trois récits visionnaires ». Il enseigne l’écritre créative à la Holden School et a été le créateur de Fill, festival de littérature à Londres.

closepopup
Duccio BalestracciProfesseur, historien

Duccio Balestracci a été professeur à l’Université de Sienne où il a enseigné l’Histoire du Moyen Age, les Civilisations du Moyen Age et l’Histoire de la Protoglobalisation. Il a travaillé sur l’histoire des classes subalternes, de l’alphabétisation (Cilastro che sapeva leggere, Pacini, Pisa 2004), de la guerre (Le armi, i cavalli, l’oro, Laterza, Roma Bari, 2009), de la confrontation entre cultures (Terre ignote strana gente, Laterza, Roma-Bari 2001). Il a étudié la construction de l’identité européenne au cours du Moyen Age (Ai confini dell’Europa medievale, Bruno Mondadori, Milano 2008) et nationale dans l’Italie du XIX siècle (Medioevo e Risorgimento.

Duccio BalestracciProfesseur, historien

Duccio Balestracci a été professeur à l’Université de Sienne où il a enseigné l’Histoire du Moyen Age, les Civilisations du Moyen Age et l’Histoire de la Protoglobalisation. Il a travaillé sur l’histoire des classes subalternes, de l’alphabétisation (Cilastro che sapeva leggere, Pacini, Pisa 2004), de la guerre (Le armi, i cavalli, l’oro, Laterza, Roma Bari, 2009), de la confrontation entre cultures (Terre ignote strana gente, Laterza, Roma-Bari 2001). Il a étudié la construction de l’identité européenne au cours du Moyen Age (Ai confini dell’Europa medievale, Bruno Mondadori, Milano 2008) et nationale dans l’Italie du XIX siècle (Medioevo e Risorgimento.

closepopup
Stefania NardiniEcrivaine

Stefania Nardini a collaboré au quotidien « Il Messaggero » s’occupant de sujets liés à l’immigration clandestine, à la violence et aux discriminations sexuelles. Son premier livre « Roma nascosta », sorti en 1985 pour les éditions New Compton, raconte les lieux artistiques de la capitale fermés au public. En 2000 elle publie son premier roman « Matrioska, storia di una cameriera clandestina che insegnava letteratura aux éditions Piranti et, depuis 2002, elle vit entre Rome et Marseille. Dans la cité phocéenne elle a commencé à travailler à une biographie sur Jean-Claude Izzo et participé à des spectacles avec GianMaria Testa. Cofondatrice de plusieurs revues littéraires, elle est très engagée dans la valorisation de la culture méditerranéenne. Son dernier roman « La combattente » aux édition E/O est sorti en 2021.

Stefania NardiniEcrivaine

Stefania Nardini a collaboré au quotidien « Il Messaggero » s’occupant de sujets liés à l’immigration clandestine, à la violence et aux discriminations sexuelles. Son premier livre « Roma nascosta », sorti en 1985 pour les éditions New Compton, raconte les lieux artistiques de la capitale fermés au public. En 2000 elle publie son premier roman « Matrioska, storia di una cameriera clandestina che insegnava letteratura aux éditions Piranti et, depuis 2002, elle vit entre Rome et Marseille. Dans la cité phocéenne elle a commencé à travailler à une biographie sur Jean-Claude Izzo et participé à des spectacles avec GianMaria Testa. Cofondatrice de plusieurs revues littéraires, elle est très engagée dans la valorisation de la culture méditerranéenne. Son dernier roman « La combattente » aux édition E/O est sorti en 2021.

closepopup
Fabrizia PariniTraductrice et professeur

Fabrizia Parini est traductrice et professeur de traduction. Elle a travaille pour Garzanti à la réalisation de dictionnaires français-italien, traduit des essais et des textes techniques et scientifiques. Actuellement elle est la directrice de Civica Scuola Interpreti e Traduttori Altiero Spinelli de Milan.

Fabrizia PariniTraductrice et professeur

Fabrizia Parini est traductrice et professeur de traduction. Elle a travaille pour Garzanti à la réalisation de dictionnaires français-italien, traduit des essais et des textes techniques et scientifiques. Actuellement elle est la directrice de Civica Scuola Interpreti e Traduttori Altiero Spinelli de Milan.

closepopup
Marc AgostinoProfesseur, historien

Marc Agostino est un historien français et professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. Chercheur au Centre d’Études des Mondes Moderne et Contemporain (CEMMC), il s'intéresse particulièrement à l'histoire des religions et a notamment effectué des recherches sur l'histoire de la papauté contemporaine et sur l'histoire de la religion en Aquitaine. Il a travaillé sur le catholicisme en Algérie et a contribué à la mise en route d’un Centre de Recherche sur le Judaïsme.
Il donne régulièrement des contributions aux études sur François Mauriac et participe au Rayonnement culturel de la ville de Bordeaux avec des conférences et des séminaires auprès d’associations et municipalités. Il est aussi membre de plusieurs sociétés savantes locales et nationales.

Marc AgostinoProfesseur, historien

Marc Agostino est un historien français et professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. Chercheur au Centre d’Études des Mondes Moderne et Contemporain (CEMMC), il s'intéresse particulièrement à l'histoire des religions et a notamment effectué des recherches sur l'histoire de la papauté contemporaine et sur l'histoire de la religion en Aquitaine. Il a travaillé sur le catholicisme en Algérie et a contribué à la mise en route d’un Centre de Recherche sur le Judaïsme.
Il donne régulièrement des contributions aux études sur François Mauriac et participe au Rayonnement culturel de la ville de Bordeaux avec des conférences et des séminaires auprès d’associations et municipalités. Il est aussi membre de plusieurs sociétés savantes locales et nationales.

closepopup
Mario CastelnuovoChanteur, compositeur

Mario Castelnuovo est un monument de la chanson à texte italienne. Il est aussi écrivain de romans et de récits, peintre et portraitiste. Pour ce concert, largement présenté dans toute l’Italie, Mario, qui joue de la guitare, sera accompagné de Giovanna Formulari (violoncelle et piano) et Stefano Zaccagnini (guitare). Ce spectacle sera surtout un voyage musical à travers lequel s’affirmeront la parole et la beauté de notre paysage et de nos arts. Le mot « Incendio » (incendie) indique justement la passion avec laquelle se mettent en scène, dans les grands et les petits espaces, les nombreuses nuances de la beauté.

Mario CastelnuovoChanteur, compositeur

Mario Castelnuovo est un monument de la chanson à texte italienne. Il est aussi écrivain de romans et de récits, peintre et portraitiste. Pour ce concert, largement présenté dans toute l’Italie, Mario, qui joue de la guitare, sera accompagné de Giovanna Formulari (violoncelle et piano) et Stefano Zaccagnini (guitare). Ce spectacle sera surtout un voyage musical à travers lequel s’affirmeront la parole et la beauté de notre paysage et de nos arts. Le mot « Incendio » (incendie) indique justement la passion avec laquelle se mettent en scène, dans les grands et les petits espaces, les nombreuses nuances de la beauté.

closepopup
AGEA projectMusiciens

AGEA Project est le nouveau projet du tromboniste franco-italien Andrea Glockner et du guitariste turc Ege Akyldiz. Né d’une rencontre à l’Académie Nationale de Jazz de Sienne (Italie, https://www.sienajazz.it) le groupe propose des compositions originales influencées par la tradition du jazz (bebop, post-bop) mais développe aussi une vision moderne, une énergie rock, des effets électroniques et des moments d’improvisation libre. Le projet met en avant deux instruments que l’on rencontre rarement dans le Jazz, le trombone à pistons et l’euphonium, en équilibre avec la trompette et la guitare qui enchaine solos et accompagnement de la solide section rythmique. L’entente et la complicité entre les musiciens, le plaisir de jouer ensemble et de partager leur musique sont évidents. La composition du groupe est la suivante :
Andrea Glockner : trombone à pistons / euphonium
Francesco Assini : trompette
Ege Akyıldız : guitare
Michelle de Lilla : piano et keyboard
Fabio Angeli : basse électrique
Giuseppe "Pepi " Salime : drums
Durant l’été 2021, le groupe s’est produit en quartet à Modigliana (Emilia Romagna), à Perugia au club “the circle” et en sextet à la 41ème édition du festival international de Jazz de Roccella Ionica « Rumori Mediterranei ».

AGEA projectMusiciens

AGEA Project est le nouveau projet du tromboniste franco-italien Andrea Glockner et du guitariste turc Ege Akyldiz. Né d’une rencontre à l’Académie Nationale de Jazz de Sienne (Italie, https://www.sienajazz.it) le groupe propose des compositions originales influencées par la tradition du jazz (bebop, post-bop) mais développe aussi une vision moderne, une énergie rock, des effets électroniques et des moments d’improvisation libre. Le projet met en avant deux instruments que l’on rencontre rarement dans le Jazz, le trombone à pistons et l’euphonium, en équilibre avec la trompette et la guitare qui enchaine solos et accompagnement de la solide section rythmique. L’entente et la complicité entre les musiciens, le plaisir de jouer ensemble et de partager leur musique sont évidents. La composition du groupe est la suivante :
Andrea Glockner : trombone à pistons / euphonium
Francesco Assini : trompette
Ege Akyıldız : guitare
Michelle de Lilla : piano et keyboard
Fabio Angeli : basse électrique
Giuseppe "Pepi " Salime : drums
Durant l’été 2021, le groupe s’est produit en quartet à Modigliana (Emilia Romagna), à Perugia au club “the circle” et en sextet à la 41ème édition du festival international de Jazz de Roccella Ionica « Rumori Mediterranei ».

closepopup
Collectif d'artistes d'Emilie Romagne

A travers la sélection de vingt artistes, dix femmes et dix hommes, dans une sorte de couples artistiques où le lien n’est pas stylistique mais intellectuel, sont représentés les différents moments d’une recherche commune sur le langage de l’art qui, par le biais de modalités, de matériaux et de techniques différents compose une vision univoque et différente d’un monde qui, bien que territorial, appartient à la globalité de la communication et de la connaissance.

Ara Marco, Babini Giuliano, Bottarelli Maurizio, Bulzatti Aurelio, Cinelli Antonella, De Angelis Bruno, Franceschini Flavia, Frasnedi Alfonso, Gasparini Marina, Goberti Gianfranco, Lamberti Lucia, Mastronardi Carlo, Nanni Menetti, Osti Maurizio, Pagnani Roberto, Pasquini Stefano W., Pellizzola Marco, Santoli Leonardo, Tagliatti Ketty, Tinarelli Enzo, Torre Fabio, Volta Paolo, Zucchini Giorgio.

Collectif d'artistes d'Emilie Romagne

A travers la sélection de vingt artistes, dix femmes et dix hommes, dans une sorte de couples artistiques où le lien n’est pas stylistique mais intellectuel, sont représentés les différents moments d’une recherche commune sur le langage de l’art qui, par le biais de modalités, de matériaux et de techniques différents compose une vision univoque et différente d’un monde qui, bien que territorial, appartient à la globalité de la communication et de la connaissance.

Ara Marco, Babini Giuliano, Bottarelli Maurizio, Bulzatti Aurelio, Cinelli Antonella, De Angelis Bruno, Franceschini Flavia, Frasnedi Alfonso, Gasparini Marina, Goberti Gianfranco, Lamberti Lucia, Mastronardi Carlo, Nanni Menetti, Osti Maurizio, Pagnani Roberto, Pasquini Stefano W., Pellizzola Marco, Santoli Leonardo, Tagliatti Ketty, Tinarelli Enzo, Torre Fabio, Volta Paolo, Zucchini Giorgio.

closepopup

Programme

[ 16-20 mars]

  • 16 mars
  • 17 mars
  • 18 mars
  • 19 mars
  • 20 mars
  • Exposition
06:30 PM - 08:30 PMVernissage de l’exposition « Langages, matériaux et techniques différentes dans la recherche contemporaine en Emilie-Romagne »

Vernissage de l’exposition
« Langages, matériaux et techniques différentes dans la recherche
contemporaine en Emilie-Romagne »

Commissaire : Sandro Malossini

à 18h30 au Prieuré de Cayac de Gradignan
Participation au vernissage sur réservation au 06 68 14 26 33

Visite de l’exposition le jeudi 17 mars de 10h30 à 17h30 et le vendredi 18 mars de 10h30 à 18h00
entrée libre


Cette exposition souhaite représenter le panorama actuel de l’art en Emilie-Romagne. A travers la sélection de vingt artistes, dix femmes et dix hommes, dans une sorte de couples artistiques où le lien n’est pas stylistique mais intellectuel, sont représentés les différents moments d’une recherche commune sur le langage de l’art qui, par le biais de modalités, de matériaux et de techniques différents compose une vision univoque et différente d’un monde qui, bien que territorial, appartient à la globalité de la communication et de la connaissance. L’exposition est le billet de visite d’un territoire qui, depuis les années cinquante, grâce à la présence de quelques-uns parmi les plus importants artistes et critiques, a vu grandir à son égard l’intérêt national et l’attention du monde de l’art et de la culture. A partir des années soixante-dix et quatre-vingt avec la création du nouveau diplôme des Arts, de la Musique et du Spectacle (DAMS) à l’Université de Bologne, les plus grands intellectuels italiens ont conflué vers le chef-lieu de la région donnant ainsi naissance à une nouvelle génération d’opérateurs culturels mais aussi d’artistes, de musiciens et d’acteurs. La liste de tous ceux qui ont obtenu un diplôme dans cette discipline est trop longue mais elle permettrait de mieux connaitre une partie de l’Italie d’aujourd’hui, celle d’une nouvelle communication culturelle qui a modifié des codes et des critères vieux et dépassés, ainsi que de nouveaux journalistes, écrivains, critiques, conservateurs de musées, acteurs, metteurs en scène, musiciens et artistes visuels originaires de cette région. L’art a donc été protagoniste dans toutes ses formes pendant plus de deux décennies et il trouve maintenant une nouvelle saison grâce à des parcours créatifs qui sont explicités à travers des modes traditionnels comme la peinture et la sculpture ou par de nouveaux langages de masse, des vidéos, des performances etc.
Voici la vision, bien que non exhaustive, que nous voulons donner avec cette exposition et ces artistes :

Ara Marco, Babini Giuliano, Bottarelli Maurizio, Bulzatti Aurelio, Cinelli Antonella, De Angelis Bruno, Franceschini Flavia, Frasnedi Alfonso, Gasparini Marina, Goberti Gianfranco, Lamberti Lucia, Mastronardi Carlo, Nanni Menetti, Osti Maurizio, Pagnani Roberto, Pasquini Stefano W., Pellizzola Marco, Santoli Leonardo, Tagliatti Ketty, Tinarelli Enzo, Torre Fabio, Volta Paolo, Zucchini Giorgio.

Flavia Franceschini


Antonella Cinelli


E.Tinarelli 

 

  • Rencontre
06:30 PM - 08:30 PMFerruccio De Bortoli dialogue avec Marc Agostino autour de l’Italie d’aujourd’hui

Ferruccio De Bortoli dialoguera avec Marc Agostino autour de l’Italie, sa culture et ses problématiques contemporaines, entre crises économique, sanitaire, sociale et identitaire.

à 18h30, Villa 88, 88 Rue de Saint- Genès Bordeaux
avec le soutien du musée de la Mer et de la Marine de Bordeaux

complet, plus de réservation possible

Ferruccio de Bortoli (Milan, 20 mai 1953). Il est journaliste et écrivain. Il a été deux fois directeur du Corriere della Sera, de 1997 à 2003 et de 2009 à 2015, et directeur du quotidien d’économie Il Sole 24 Ore de 2005 à 2009. Depuis 2015, il est président de Vidas Milan et actuellement dirige la maison d’édition Longanesi.


Marc Agostino est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. Chercheur au Centre d’Études des Mondes Moderne et Contemporain (CEMMC), il s’intéresse particulièrement à l’histoire des religions et a notamment effectué des recherches sur l’histoire de la papauté et sur l’histoire de la religion en Aquitaine.

  • Musique
08:30 PM - 10:00 PMConcert de Mario Castelnuovo « Lezioni di incendio »

Concert de Mario Castelnuovo « Lezioni di incendio »

à 20h30 au Rocher de Palmer de Cenon
(entrée payante, billetterie)

Mario Castelnuovo est un monument de la chanson à texte italienne. Il est aussi écrivain de romans et de récits, peintre et portraitiste. Pour ce concert, largement présenté dans toute l’Italie, Mario, qui joue de la guitare, sera accompagné de Giovanna Formulari (violoncelle et piano) et Stefano Zaccagnini (guitare). Ce spectacle sera surtout un voyage musical à travers lequel s’affirmeront la parole et la beauté de notre paysage et de nos arts. Le mot « Incendio » (incendie) indique justement la passion avec laquelle se mettent en scène, dans les grands et les petits espaces, les nombreuses nuances de la beauté.

 

  • Littérature
11:00 AM - 12:00 PMRencontre avec Marco Amerighi autour de son nouveau livre « Randagi » 

Marco Amerighi dialoguera autour de son nouveau livre « Randagi »
(Bollati Boringhieri Editeur) avec
Stefania Graziano
Rencontre en italien avec traduction en français par Alysa Todaro

à 11h, au Dôme, 221, av. de Thouars à Talence
entrée libre

« Un roman magistral » (Sandro Veronesi)

C’est le récit de l’histoire de Pietro Benati et de sa famille sur lesquels pèse une étrange malédiction : tous les hommes sont destinés à disparaitre, un jour ou l’autre, pendant un certain temps. Portrait d’une génération en souffrance mais qui continue de se battre, le roman raconte l’amitié, la jeunesse et les sentiments.

Né à Pise en 1982, Marco Amerighi est titulaire d’un doctorat en littérature étrangère contemporaine. Traducteur de l’espagnol pour différentes maisons d’édition italiennes, il vit aujourd’hui à Milan. « Le temps qui reste » son premier roman aux édition Liana Levi, traduit en français par Françoise Brun, a eu un grand succès auprès du public et de la critique.

03:00 PM - 04:00 PM« Femmes qui s’affirment dans des espaces d’hommes » Rencontre / table ronde avec Simona Baldelli et Enrica Maria Ferrara autour du roman de Simona Baldelli “Alfonsina e la strada”

« Femmes qui s’affirment dans des espaces d’hommes »
Rencontre / table ronde avec Simona Baldelli et Enrica Maria Ferrara
autour du roman de Simona Baldelli “Alfonsina e la strada” (Sellerio, 2021)

Rencontre en italien avec traduction en français de Alysa Todaro

Au Dôme, 221, av. de Thouars à Talence

Alfonsina Strada a été l’unique cycliste femme à avoir participé au Tour d’Italie de 1924. Première femme qui osa défier le machisme sportif, elle a remporté de nombreux prix nationaux et internationaux.
Dans ce roman Simona Baldelli, avec beaucoup de sensibilité et d’élégance, retrace son histoire et celle faite de privations d’un village, Fossamarcia, aux portes de Bologne. En toile de fond l’histoire de l’Italie entre les deux guerres et la montée du fascisme.

Simona Baldelli a étudié à l’Ecole de Théâtre de Bologne. Son premier roman “Evelina e le fate” (Giunti, 2013), a été finaliste au Prix Italo Calvino et a obtenu le Prix Littéraire John Fante 2013. Avec le roman « Il tempo bambino” (Giunti, 2014), finaliste au Prix Littéraire Città di Gubbio, elle a abordé la thématique de la pédophilie. En 2018, elle a publié « L’ultimo spartito di Rossini » aux édition Piemme sur la vie du grand compositeur italien. Le roman a été présenté à Bordeaux à l’occasion du 150e anniversaire de la mort du compositeur.

Enrica Maria Ferrara est née à Naples. Elle habite à Dublin où elle enseigne langue et littérature italiennes au Trinity College. Active promotrice de la culture italienne, elle a publié des essais, des revues, des articles et des critiques littéraires. Elle collabore à l’Institut Italien de Culture de Dublin.

05:00 PM - 06:00 PMRencontre « Autour de la traduction » avec Fabrizia Parini

Rencontre « Autour de la traduction » avec Fabrizia Parini

à 17h, au Dôme, 221, av. de Thouars à Talence
entrée libre

Fabrizia Parini est traductrice et professeur de traduction. Elle a travaille pour Garzanti à la réalisation de dictionnaires français-italien, traduit des essais et des textes techniques et scientifiques. Actuellement elle est la directrice de Civica Scuola Interpreti e Traduttori Altiero Spinelli de Milan.

06:00 PM - 07:00 PMRencontre avec Marco Caramelli autour de ses livres « Les Nouveaux Monstres » et « Un Beau Désordre »

Marco Caramelli présente ses romans « Les Nouveaux Monstres » aux éditions Bruit Blanc et  » Un Beau Désordre » aux éditions Robert Laffont.
 Dialogues entre l’auteur et Bruno Rattini et Stefania Graziano

à 18h, au Dôme, 221, av. de Thouars à Talence
entrée libre

Un recueil de huit nouvelles, huit portraits d’une société noyée dans un hédonisme exacerbé, étouffée par son manque de buts et de valeurs. Dans un Paris contemporain, des personnages se trouvent confrontés à leur médiocrité et à l’impossibilité du bonheur.

Après une enfance dans la région de Naples, Marco Caramelli s’installe à Montpellier, puis à Paris où il travaille pendant dix ans comme enseignant/chercheur à l’INSEEC Grande École.
« Les Nouveaux Monstres » est son premier livre suivi par « Un beau désordre », adaptation littéraire d’un des plus grands films de Federico Fellini.

  • Littérature / Poésie / Musique
10:30 AM - 11:30 AMEnrica Maria Ferrara dialogue avec Marco Mancassola autour de son livre «Les désertés»

Enrica Maria Ferrari dialogue avec Marco Mancassola autour de son livre « Gli amici del deserto »
aux éditions Feltrinelli traduit en français par Vincent Raynaud avec le titre
« Les désertés » aux éditions Gallimard

Rencontre en italien avec traduction en français par Alysa Todaro

Rencontre annulée

à 10h30 au restaurant Le Meunier, 3, pl. Lucien Victor Meunier à Bordeaux
entrée libre

Déjeuner au restaurant Le Meunier 12h00-13h30
sur réservation au 06 68 14 26 33

Un monastère et ses pensionnaires sur la côte californienne : tels sont les compagnons et le lieu qu’a choisis le narrateur pour se retirer du monde quand tout s’est effondré autour de lui. Trentenaire, il a quitté Milan lorsqu’il s’est retrouvé sans travail, sans argent et sans la femme de sa vie, celle qu’il nomme la « reine triste », qu’il n’a su aider et qu’il a au contraire trompée. Son frère Rudi, qui s’est fait moine et vit dans cette communauté, veille sur lui, de sorte que tout n’irait pas trop mal si son meilleur ami, Danilo, comédien et comique, également milanais et tout aussi perdu, ne débarquait sans crier gare.
Que faire de sa vie quand on a trente ans et des poussières en 2015 ? Peut-on encore espérer vivre une vie complète, utile et heureuse ? C’est toute la problématique des récents mouvements de protestation tels que les indignados et Occupy Wall Street qui est au coeur des Désertés et que Marco Mancassola évoque avec passion et humour.

Marco Mancassola. Il a publié son premier livre en 2001 : “Il mondo senza di me”, puis “Qualcuno ha mentito” en 2004, “Last Love Parade” et “Il ventisettesimo anno” en 2005, “La vita erotica dei superuomini” en 2008. Gallimard le publie pour la première fois en France le 11 mars 2010 avec « Les limbes : Trois récits visionnaires ». Il enseigne l’écritre créative à la Holden School et a été le créateur de Fill, festival de littérature à Londres.

Enrica Maria Ferrari est née à Naples. Elle habite à Dublin où elle enseigne langue et littérature italiennes au Trinity College. Active promotrice de la culture italienne, elle a publié des essais, des revues, des articles et des critiques littéraires. Elle collabore à l’Institut Italien de Culture de Dublin.

02:00 PM - 03:00 PMRencontre avec Duccio Balestracci « Le Palio de Sienne. Une fête italienne »

« Le Palio de Sienne. Une fête italienne » (Edizioni Laterza)

Duccio Balestracci nous guidera à la découverte
d’une des plus grandes tradition au monde : Le Palio.

Un voyage dans le temps, à travers des siècles de fêtes italiennes.
Rencontre en italien avec traduction en français par Alysa Todaro

14h, au Musée d’Aquitaine, 20, Cours Pasteur Bordeaux
entrée libre

 

Duccio Balestracci a été professeur à l’Université de Sienne où il a enseigné l’Histoire du Moyen Age, les Civilisations du Moyen Age et l’Histoire de la Protoglobalisation. Il a travaillé sur l’histoire des classes subalternes, de l’alphabétisation (Cilastro che sapeva leggere, Pacini, Pisa 2004), de la guerre (Le armi, i cavalli, l’oro, Laterza, Roma Bari, 2009), de la confrontation entre cultures (Terre ignote strana gente, Laterza, Roma-Bari 2001). Il a étudié la construction de l’identité européenne au cours du Moyen Age (Ai confini dell’Europa medievale, Bruno Mondadori, Milano 2008) et nationale dans l’Italie du XIX siècle (Medioevo e Risorgimento.

05:30 PM - 06:30 PM“Jean Claude Izzo et Marseille” racontés par Stefania Nardini

“Jean Claude Izzo et Marseille” racontés par Stefania Nardini, écrivaine et journaliste italienne
Dialogue entre l’autrice et Bruno Rattini

à 17h30 à la Cabane du Monde au Rocher de Palmer de Cenon
entrée libre


Jean Claude Izzo était un écrivain, journaliste et poète français né à Marseille d’un père italien et d’une mère d’origine espagnole. En 1970, il publie son premier recueil de poèmes, Poèmes à haute voix. En 1978, il rompt avec le PCF auquel il avait adhéré, quitte Marseille, et rédige des articles dans différentes revues. En 1995, poussé par Michel Le Bris et Patrick Raynal il publie dans la Série noire Total Khéops, lauréat du Trophée 813 du « meilleur roman francophone » qui sera un gros succès public. C’est le premier volet de la « Trilogie marseillaise », avec Fabio Montale (nom inspiré par le poète italien Eugenio Montale), policier déclassé et fils d’immigré appréciant la poésie, le jazz, la pêche et les femmes.

Stefania Nardini a collaboré au quotidien « Il Messaggero » s’occupant de sujets liés à l’immigration clandestine, à la violence et aux discriminations sexuelles. Son premier livre « Roma nascosta », sorti en 1985 pour les éditions New Compton, raconte les lieux artistiques de la capitale fermés au public. En 2000 elle publie son premier roman « Matrioska, storia di una cameriera clandestina che insegnava letteratura aux éditions Piranti et, depuis 2002, elle vit entre Rome et Marseille. Dans la cité phocéenne elle a commencé à travailler à une biographie sur Jean-Claude Izzo et participé à des spectacles avec GianMaria Testa. Cofondatrice de plusieurs revues littéraires, elle est très engagée dans la valorisation de la culture méditerranéenne. Son dernier roman « La combattente » aux édition E/O est sorti en 2021.

08:30 PM - 10:00 PMConcert de « AGEA Project »

Concert de « AGEA Project »
à 20h30 au Rocher de Palmer de Cenon
(entrée 10€, billetterie)

AGEA Project est le nouveau projet du tromboniste franco-italien Andrea Glockner et du guitariste turc Ege Akyldiz. Né d’une rencontre à l’Académie Nationale de Jazz de Sienne (Italie, https://www.sienajazz.it) le groupe propose des compositions originales influencées par la tradition du jazz (bebop, post-bop) mais développe aussi une vision moderne, une énergie rock, des effets électroniques et des moments d’improvisation libre. Le projet met en avant deux instruments que l’on rencontre rarement dans le Jazz, le trombone à pistons et l’euphonium, en équilibre avec la trompette et la guitare qui alterne solos et accompagnement de la solide section rythmique. L’entente et la complicité entre les musiciens, le plaisir de jouer ensemble et de partager leur musique sont évidents. La composition du groupe est la suivante :


Andrea Glockner : trombone à pistons / euphonium
Francesco Assini : trompette
Ege Akyıldız : guitare
Francesco Saporito : piano et keyboard
Fabio Angeli : basse électrique
Giuseppe « Pepi  » Salime : drums


Durant l’été 2021, le groupe s’est produit en quartet à Modigliana (Emilia Romagna), à Perugia au club “the circle” et en sextet à la 41ème édition du festival international de Jazz de Roccella Ionica « Rumori Mediterranei ». Le groupe a enregistré à Sienne un CD de 8 titres dont certains morceaux seront joués.

 

À propos

Le festival de littérature "le printemps italien" est né de la volonté de faire partager à un public plus large la passion de la culture italienne qui anime l'association Notre Italie.

Sous le patronage du ministère de la culture italien, il reçoit le soutien du département de la Gironde et de la ville de Talence, de ses partenaires culturels, médiathèques, librairies, cinémas, etc., et ne pourrait se tenir sans la participation et le soutien tout au long de l'année de ses adhérents.
Un financement participatif a été ouvert afin de couvrir plus facilement
les frais de transport et d'hébergement des participants.


Présidente du festival
Stefania Graziano

Comité d'organisation
Stefania Graziano, Marco Magini, Enrica Maria Ferrara, Stéphane Glockner

...et toute l'équipe ici...
Affiche

Télécharger le communiqué de presse ici.

Editions précédentes